AMO : Limites de la mission

Maîtrise d’Ouvrage Déléguée ou Mandataire ou la conduite de projet.

Certains maîtres d’ouvrage ne souhaitent pas ou n’ont pas le temps de s’occuper de l’opération immobilière qu’ils envisagent. Ils ont besoin d’avoir à leur côté un Assistant Maître d’Ouvrage. Cependant l’implication de ce dernier diffère selon l’attitude du maître d’ouvrage.

Si le maître d’ouvrage souhaite une transparence dans l’évolution du projet : savoir ce que le projet coûte en honoraires divers et savoir le poids des travaux dans le budget final. Par ailleurs, s’il souhaite être partie prenante dans les choix stratégiques du projet comme la validation du projet de l’architecte ou le choix des entreprises avant le démarrage des travaux. Dans ce cas, ils font appel à un Assistant Maître d’Ouvrage sous la forme d’un conseil. Il s’agit d’une mission du type conduite d’opération.

Certains maîtres d’ouvrage choisissent la solution d’avoir recours à un maître d’ouvrage délégué (ou mandataire). Ainsi, ils délèguent la construction de leur projet à une société capable de suivre l’évolution de l’opération et de contrôler le respect des coûts, délais, budget en lieu et place du maître d’ouvrage. Dans cette configuration, le maître d’ouvrage n’a plus qu’un seul interlocuteur, son mandataire mais par contre il garde le contrôle du budget travaux, en validant les entreprises choisies au moment de l’appel d’offres entreprises et en débloquant au fur et à mesure de l’avancée du chantier les budgets nécessaires qui correspondent aux demandes du mandataire.

AsCoRéal intervient à la fois en tant que conducteur d’opération et en tant que mandataire ou maître d’ouvrage délégué.